Le burn-out est-il une fatalité dans l’entreprise ?

Non ! Même s’il est un sujet d’actualité et de préoccupation croissante, le burn-out peut être évité et faire l’objet d’une prévention active et efficace.

Le législateur aurait voulu classer le burn-out en maladie professionnelle afin de mieux « considérer » et de mieux « soigner » ceux qui en sont victime. Cependant le Sénat a retiré, mercredi 24 juin, le burn-out de la liste des maladies professionnelles et le débat continue.

Cette démarche vis-à-vis du burn out part sans doute d’un sentiment tout à fait louable mais ne doit-on pas avant tout prévenir ce syndrome de surmenage ? Résultat d’une implication excessive de la personne face aux exigences de sa fonction mais aussi, et le plus souvent, conséquence de l’absence de moyens déployés pour aider les personnes les plus exposées, le burn out pourrait être prévenu plus que traité.
On aurait d’ailleurs du mal à considérer le burn-out comme une maladie en tant que telle car même si ses conséquences doivent être traitées médicalement (systématiquement et de manière très rapide) son origine ne provient pas d’une pathologie uniforme et médicalement définie. A l’inverse, le terrain favorable à son éclosion est facilement identifiable par des moyens non médicaux et sa prévention relativement aisée à mettre en œuvre par des moyens, là aussi, majoritairement étrangers au monde médical.
Le burn-out peut avoir des causes multiples et les signes précurseurs de sa montée en puissance sont identifiables par un audit spécifique et une analyse scientifique des risques psychosociaux dans l’entreprise. Les moyens de prévention adaptés et les actions curatives sont contenus dans un programme de management actif des risques psychosociaux.Réaliser le Document Unique d’Evaluation Risques Psychosociaux et appliquer le plan d’action qui en découle, sont les meilleurs moyens d’aider les personnes « à risques » et d’éviter un climat favorable au burn-out.

Prévenir et gérer le burn-out avant que cela devienne une maladie au sein de l’entreprise
c’est donc possible en agissant à la source!
le burn-out a-t-il un sexe?PST