Tout le monde en parle et heureusement il n’est pas si fréquent que cela !  Ceci ne veut pas dire que la souffrance doit être ignorée. Non ! Cela signifie seulement que toute souffrance n’est pas harcèlement. Alors pourquoi autant parler de harcèlement au travail ? Simplement parce que la souffrance n’est prise en compte que si elle s’accompagne d’un paroxysme. Cela revient à écrire que pour être prise en compte par l’environnement (professionnel, social, amical) la souffrance doit être exprimée d’une manière forte, vigoureuse, spectaculaire. Et si cela est un drame ; c’est aussi la solution ! Pourquoi ? Parce qu’il suffit souvent d’écouter, détecter, observer pour prévenir le début de la souffrance souvent induite par une tension professionnelle. Tout revient à dire que les entreprises doivent miser sur la prévention. Ce mode de prévention a enfin son calcul et celui-ci est décrit dans le rapport produit par l’Association Internationale de Sécurité Sociale (AISS) dont vous trouverez le texte intégral en suivant ce lien (cliquez ici). C’est aussi pour cette raison que nous incitons nos clients (fidèles à plus de 98%) à prévenir le plus rapidement possible toutes tensions professionnelles afin de les traiter avant qu’elles ne se cristallisent. C’est dans cet esprit que nous mettons ces jours-ci en ligne notre test libre et gratuit vous permettant de définir quelle est la nature de la tension professionnelle que vous ressentez pour mieux la traiter avec vous.